Présentation

L’Astrylie est un pays lointain situé sur les bords de la mer Caspienne et habité par une multitude de peuples aux mœurs étranges.

Tristan Bordmann a voyagé dans ces contrées pendant plusieurs années, a étudié les us et coutumes locales et en a fait un traité ethnographique sous la forme d’une bande dessinée de 88 pages, et d’un documentaire de 30 minutes.

L’exposition « Voyage en Astrylie » est un prolongement de ces deux œuvres, qui permet au visiteur de s’immerger un peu plus dans ce pays méconnu et sa population éclectique.

Plusieurs médias se côtoient pour faire découvrir l’Astrylie : photos, cartes, planches originales, vidéo, musique, objets rapportés, etc.

Ce site résume en quelques points le parcours du visiteur.

 

Publicités

Un voyage à travers les villes d’Astrylie

Afin de lier les planches originales de la BD avec les autres médias, nous avons construit un parcours d’exposition autour des grandes villes de l’Astrylie.

Au centre il y a une carte IGN (au 1:1250000) du pays. Quelques villes sont pointées : Balline (la capitale), Narbessa et la cité antique Tuur. Chacune de ces villes regroupe quelques photos noir et blanc (tirage à la main) et des planches originales.

Par exemple pour Tuur, 4 planches viennent décrire la cité antique et son culte des rêves ; et une série de 3 photos nous montre ce qu’il reste de la ville aujourd’hui.

astryl38 tuur1

Photo Tuur

La carte éditée par l’institut Touristique et Géographique d’Astrylie :

ign internet

L’exposition dans le cadre des « Maisons folles » (avril 2016 à Lille) :

IMG_2886

Le film : « Voyage en Astrylie: l’organigramme »

Dans la lignée de Jean Rouch et de son ciné-transe, « Voyage en Astrylie : l’organigramme » est un documentaire ethnographique de 30 minutes qui étudie une secte de Cordoma, capitale économique du pays (reliant ainsi la projection au parcours de l’exposition autour des villes de l’Astrylie).

Voilà un extrait de l’introduction du film :

 

Voyage en Astrylie : la BD

Au centre de l’exposition, il y a  la Bande Dessinée, « Voyage en Atsrylie : traité ethnographique ».

C’est une édition limitée à 500 exemplaires, co-éditée par « Le Clou » et « Orbis Pictus Club » et diffusée par « Amalia Diffusion » :

  • 88 pages en noir et blanc sur du papier Munken Rough 160g (au format 21*30 cm)
  • Couverture sérigraphiée et cartonnage à la main

 

sérigraphie2

Le livre sera présent dans l’exposition, pour les visiteurs qui veulent se plonger plus profondément en Astrylie.

Objets rapportés

Nous proposons au visiteur un petit espace où sont exposées 4 pierres aux usages bien spécifiques selon les populations astryliennes.

 

Entre le détournement et la réflexion sur le sens intrinsèque d’un objet, le choix de la pierre est essentiel. La pierre est à la fois triviale et exceptionnelle : du simple gravier pour le remblai, aux pierres précieuses qui ornent les bijoux, les hommes donnent aux minéraux des sens infiniment variés.

Ci dessous, les 4 usages que nous exposons :

ecriteau contraception copie

ecriteau ulbanide copie

ecriteau drogue balline copie

ecriteau jouet copie

 

 

Mise en scène ethnographique

Dans le style désuet des vieux muséum ethnographique, nous proposons au visiteur une mise en scène d’un intérieur astrylien (une famille Hiljaisuus, dans le nord du pays).

Des mannequins en costumes traditionnels pris sur le vif dans leur quotidien.

Sur la gauche, un enfant enterré jusqu’à la poitrine pour lui apprendre le calme.

A droite, la mère qui empaille son défunt mari selon la coutume de leur peuple.

famille hiljaisuus copie